Articles

Le Top 10 des infiltrations d’air

Janvier 18, 2016 | André Dumont, inspecteur en bâtiment

Dans les vieux bâtiments résidentiels de Montréal, l’air froid entre de partout! Voici mes dix meilleures pistes pour éliminer ces infiltrations d’air et faire fondre votre facture de chauffage.

Test d'infiltration d'air sur une prise électrique
L’infiltration d’air fait vaciller la flamme. PHOTO : Inspecteur D

Voici d’abord quelques moyens pour détecter ces infiltrations, idéalement par temps froid. Pour plus d’efficacité, démarrez la hotte de cuisinière et les ventilateurs de salle de bain, ce qui incitera l’air de l’extérieur à se frayer un chemin vers l’intérieur.

  • Approchez votre main pour sentir l’air froid
  • Allumez une chandelle et observez sa flamme vaciller
  • Allumez un bâton d’encens et observez les mouvements de la fumée
  • Procurez-vous un thermomètre à distance avec pointeur au laser et mesurez la température des surfaces

10 pistes pour trouver les infiltrations

  1. Les portes

Plusieurs vieux immeubles  ont subi des mouvements de structure, de sorte que les portes extérieures sont mal alignées sur leurs cadres. L’air s’infiltre dans certains coins. Souvent, les coupe-bises sont brisés ou absents. Il en existe des dizaines de modèles en quincaillerie.

  1. Infiltration d'air par une porte.
    Les coupe-bises des portes sont souvent endommagés. PHOTO : Inspecteur D

    Les fenêtres

Fermez bien vos fenêtres. Passez vos doigts à quelques centimètres de la surface du tour des vitres, de même qu’à la rencontre des deux cadres de la guillotine. Vous sentez de l’air froid pénétrer? Appliquez une bande adhésive isolante aux endroits suspects et recouvrez vos fenêtres d’une grande pellicule de plastique pour les mois d’hiver.

  1. Les moulures de plancher

Dans les vieilles constructions, les moulures servent à bloquer les infiltrations d’air à la jonction des planchers et des murs qui donnent sur l’extérieur. Ajoutez des quarts de ronds là où ils sont absents et scellez à l’aide de bouche-pores tous les points de jonction entre les moulures, le mur et le plancher.

  1. À la rencontre du mur et du plancher, en l'absence d'une moulure, l'air froid peut s'infiltrer. PHOTO : Inspecteur D
    À la rencontre du mur et du plancher, en l’absence d’une moulure, l’air froid peut s’infiltrer. PHOTO : Inspecteur D

    Derrière les plinthes électriques

Dans le panneau électrique, fermez les disjoncteurs des plinthes électriques chauffantes. Dévissez du mur les plinthes chauffantes adossées à des murs extérieurs. S’il n’y a pas de moulure à la jonction du mur et du plancher, l’air froid y pénètre! Calfeutrez l’interstice avec du bouche-pore.

  1. Les moulures de fenêtres

Les moulures qui font la jonction entre les cadres des fenêtres et les murs n’ont pas qu’une fonction esthétique. Le moindre interstice peut donner lieu à une infiltration d’air. Armez-vous à nouveau de votre fusil à calfeutrage et mettez du bouche-pore sur chaque interstice.

  1. La boîte aux lettres

Vous avez une fente à même votre belle porte de bois, pour recevoir le courrier? Vite, bouchez-moi ça avec du scellant de calibre extérieur et installez-vous une vraie boîte aux lettres à côté de la porte!

  1. Prises et interrupteurs

Même dans les constructions récentes, l’air froid pénètre par les prises électriques et les interrupteurs. Leurs boîtiers occupent un espace à l’intérieur du mur, au détriment de l’isolant et du pare-vapeur. Dévissez les plaques et insérez-y les petits styromousses découpés à cet effet, disponibles en quincaillerie. Fermez les prises à l’aide de bouchons de sécurité pour enfants.

  1. Les sorties de ventilation

À l’extérieur, vérifiez si les clapets des sorties de la sécheuse et de la hotte de cuisinière se referment bien. Sinon, remplacez-les par des clapets métalliques, dont l’intérieur de la portière est isolé.

  1. La solive de rive

L’air froid s’infiltre beaucoup par la solive de rive, cette ceinture de bois entre les étages. Au sous-sol, la solive de rive peut être isolée en la faisant gicler à l’uréthane. L’opération est souhaitable entre plafonds et planchers des étages supérieurs, mais pour cela, il faut ouvrir les plafonds.

  1. Des trous partout

L’air froid peut aussi entrer par des fissures ou des trous à même la fondation ou les murs extérieurs. Ou encore, au point d’entrée des tuyaux de gaz, de mazout ou de robinet extérieur. Choisissez le bon mortier ou le bon scellant et bouchez tous ces trous!

Banner_préachat_77x620